Généalogie et histoire des meuniers
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Arrivage du ble au moulin !!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Arrivage du ble au moulin !!   Mar 1 Avr - 9:12

Arrivage du blé au moulin


Quand le blé moissonné arrive au moulin en grandes quantités, il coule comme un liquide blond et contient encore diverses impuretés.
Le meunier le stocke dans les silos du moulin où il puise en continu la quantité de blé dont il a besoin pour faire tourner ses machines. La première étape de son travail est le nettoyage du blé.
Avec l'aide des tamisiers le meunier mettait les grains de blé battus sur l’airial dans un grand panier, le van.
Puis on les faisait sauter en l’air pour que le vent emporte les poussières légères. Dans ses grandes lignes, le processus de la transformation du blé en farine et de la farine en pain n’a pas changé.
Mais chaque étape est devenue une technologie à part entière.

Nettoyage à sec

Au moulin, le blé est stocké dans des silos immenses, à l’abri des rongeurs, des parasites et de
l’humidité. Avant d’être moulu, il contient des débris de terre, de paille, des poussières, des pierres, des enveloppes vides et d’autres graines que le blé. Le grain de blé est transporté verticalement par des élévateurs et horizontalement par des vis d’Archimède, ou des tapis roulants.
Du silo, il est déversé dans les boisseaux à blé sale qui sont des sortes de réservoirs. Le blé passe ensuite dans les séparateurs-aspirateurs où un premier criblage à l’aide de tamis vibrants élimine les impuretés. Les plus légères sont emportées par aspiration. Le trieur à graines entre en action pour éliminer les graines rondes et les graines longues. Après épierrage, seuls les grains de blé sains resteront dans la chaîne.

A grande eau

Dans certains moulins, le blé, une fois nettoyé, passe dans des laveuses où il est lavé à grande eau puis essoré. Tout l’art du meunier consiste ensuite à l’amener au bon degré d’humidité pour que son enveloppe ne soit pas trop molle, car elle deviendrait difficile à détacher.
Il ne faut pas non plus qu’elle soit trop sèche : trop cassante, elle risquerait de s’émietter à la mouture. Le meunier fait donc passer le blé dans un mouilleur, dernière étape avant la mouture proprement dite.
Le blé, parfaitement nettoyé et humidifié, reste entre 24 et 48 heures dans les boisseaux à blé propre. A la sortie, des brosses à blé suppriment les dernières poussières et autres impuretés. Les aimants d’un petit appareil magnétique captent les débris métalliques qui pourraient provenir des machines.
Le blé, parfaitement propre, allégé de ses impuretés, est alors prêt à être moulu pour donner une farine bien blanche.

“Seule peut être vendue sous la désignation “farine de froment” (ou farine de blé) celle qui provient de la mouture exclusive de blé sain, loyal et marchand, c’est-à-dire de blé contenant moins de 16 % d’humidité, sans odeur désagréable, pesant au moins 69 kg à l’hectolitre, contenant moins de 5 % d’impuretés autres que de blé cassé et moins de 8 % de blé cassé.”
Décret du 5 avril 1935, article 4.


Gerard Martel
Revenir en haut Aller en bas
 
Arrivage du ble au moulin !!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Moulin à café ou moulin à graines?
» Craquage fabulous feline et moulin rouge
» 1862 - Moulin du Perrey ....
» 90ème anniversaire de la bataille du Moulin de Laffaux...
» le moulin a vent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Meuniers et Moulins :: PICARDIE :: 80-Somme-
Sauter vers: